Zoom sur la pompe de relevage

by:

Divers

La pompe de relevage est un dispositif qui permet de relever un liquide, généralement de l’eau, de quelques mètres de hauteur. Elle peut également être utilisée pour envoyer le fluide sous pression dans une conduite. Dans tous les cas, en fonction de l’usage, il faudra une pompe de relevage bien spécifique. Nous faisons, dans cet article, un zoom sur ce dispositif.

Comment fonctionne-t-elle ?

La pompe de relevage est le plus souvent placée dans les fosses pour son utilisation. Cette fosse sera appelée la station de pompage ou de relevage. La pompe démarre réellement que lorsque la cuve de la station est remplie. Elle procède par aspiration des eaux stockées dans la station et les fait sortir à travers un tuyau dit de refoulement. Plus le moteur électrique à turbine est puissant, plus le temps d’aspiration et de refoulement sera réduit. Ce moteur est aussi équipé d’un grillage afin de filtrer l’eau qui passe à travers.
Par ailleurs, la pompe de relevage est disponible sous deux modes : un au démarrage manuel et l’autre automatique. Pour le manuel, vous aurez à démarrer la pompe lorsque la cuve sera pleine. Quant au mode automatique, la pompe sera équipée de flotteurs qui, à l’atteinte d’un certain niveau, déclenchent la mise en marche de la pompe. Sur le marché, on retrouve actuellement les pompe salmson, Guinard, Wilo, Grundfos etc… chacun, spécifique au type d’eau à relever.

Quel type de pompes utiliser ?

Le type de pompes à utiliser est déterminé par le liquide à pomper.
- Eaux claires : ce sont les eaux pluviales, de ruissellement ou encore d’infiltration. Les eaux utilisées pour la piscine, les puisards et les bassins en font également partie ;
- Eaux de chantier : il est question de pomper des eaux des pluies sales, mais aussi celles à l’état de boues ou contenant du sable ;
- Eaux usées (eaux grises) : cette partie regroupe les eaux des ménages. Toutes les eaux utilisées pour la douche à la cuisine et autres nécessiteront ce type de pompe pour être relevées ;
- Eaux chargées : en dernière catégorie, prennent en compte les eaux ménagères, mais aussi celles industrielles et celles des toilettes. Il faudra s’assurer de la grandeur du diamètre pour son utilisation.

Comments are closed.