Tout savoir sur les aides étatiques à la création d’emplois

by:

Economie

Depuis de nombreuses années et malgré les efforts du gouvernement, le taux de chômage ne cesse de grimper. Les diplômés sortis des différentes écoles peinent à survivre avec les maigres allocations. L’Etat pour régler ce problème a choisi de susciter les jeunes à l’auto emploi. Plusieurs aides ont été instituées dans ce cadre. Voici un aperçu des plus importantes !

Quelques dispositifs prévus pour favoriser l’auto-entrepreneuriat

L’état a mis sur pied de nombreux mécanismes en place pour aider les entrepreneurs. Ces derniers doivent lire plus les revues financières et fiscales pour découvrir les opportunités. L’une des subventions les plus connues est l’ACCRE. Il s’agit d’un dispositif prévu pour accompagner les demandeurs d’emploi et les aider dans la création de leurs entreprises. Ces entreprises créées sont exonérées des cotisations sociales et patronales pour une période pouvant atteindre 3 ans.

Il existe aussi le parcours NACRE qui est un autre type de subvention. Il permet d’accompagner les créateurs de sociétés en les aidant dans la mise en œuvre de leurs projets et des structures financières qui leurs conviennent. Le NACRE est destiné aux chômeurs et aux bénéficiaires du RSA. Les dispositifs BPI France font partie des aides les plus prisées par les créateurs d’entreprises. La Banque Publique d’Investissement est une structure qui offre des garanties et des cautions au niveau des institutions bancaires à ceux qui désirent créer des sociétés.

Les mécanismes fiscaux

Des réductions de fisc et des crédits d’impôts ont été également institués par l’Etat pour soulager les jeunes créateurs d’entreprises. On peut citer le Crédit d’Impôts Recherches, le Crédit d’Impôts Innovations. Ces deux avantages permettent de soustraire les frais de développement, d’innovation de l’ensemble imposable. Au nombre des dispositifs fiscaux on peut citer la Prime d’Aménagement du Territoire destinée aux industriels,  et l’Aide à Finalité Régionale allouée en zone franche urbaines, en zone de revitalisation rurale ou encore en zone de bassin d’emploi à redynamiser.

Comments are closed.